4 méthodes pour mémoriser4 méthodes pour mémoriser4 méthodes pour mémoriser

4 méthodes pour mémoriser

(NB: Retrouvez désormais ce blog sur: blog.almodaris.com)

Cet article est traduit de l’anglais.

Source: 4 Ways to Remember Everything You Learn

Si vous voulez apprendre quelque chose, il y existe deux types de connaissances préalables dont vous aurez besoin :

  • Une connaissance générale sur un sujet, tels que les mathématiques, l'Histoire ou la programmation.
  • Une connaissance sur la façon dont l'apprentissage doit se passer réellement.

Cependant, la mauvaise nouvelle est que : notre système éducatif néglige, en quelque sorte, une de ces deux connaissance. Cela est une chose effrayante, parce que votre capacité d'apprendre est une indication de votre capacité à réussir dans la vie, que ce soit dans le monde du travail ou dans les études. Il est ainsi important de maîtriser une de ces compétences.

Selon la spécialiste en psychologie Paul Murphy « Les parents et les enseignants sont très bons en ce qui concerne l'enseignement du premier type de connaissance». Elle estime que "Nous sommes à l’aise lorsque nous parlons de certaines informations, telles que les noms, les dates, les chiffres et les faits. Cependant, lorsque nous évoquons l’acte de l’apprentissage lui-même, notre connaissance est souvent absente ".

Une récente recherche dans le domaine de l’enseignement révèle que les élèves ayant un faible niveau souffrent d’un «déficit important» en ce qui concerne la compréhension des stratégies cognitives qui permettent un meilleur apprentissage. Comme l’indiquait Paul Murphy, « la faible performance de certains élèves est due, en partie, au fait qu’ils ne savent pas comment l'apprentissage se déroule réellement. Il s’agit ici d’un problème culturel majeur.

Henry Roediger and Mark McDaniel sont deux psychologues à l'Université de Washington à St. Louis. Ils ont publié un livre sous le titre : Pour mieux mémoriser : la science de l’apprentissage réussi. Ils considèrent que « Le fait d’étudier et d’apprendre dépendent, en grande partie, de la combinaison des théories de la connaissance et de l'intuition."

Alors, parlons-en de ce type de connaissances car ce sont ces stratégies qui sont vraiment utiles dans le processus de l'apprentissage.

1- Se forcer à se rappeler

La partie la moins amusante au cours du processus de l’apprentissage efficace est difficile. En fait, les auteurs du livre Pour mieux mémoriser : la science de l’apprentissage réussi, confirmaient que lorsque l'apprentissage est difficile, vous donnez le meilleur de vous-même, de la même manière pour les athlètes qui soulèvent les poids.

Ceci est en fait simple, mais pas du tout facile. Pour profiter de cela, vous devez vous forcez à se rappeler des connaissances apprises de manière réelle. Les flashcards peuvent être votre meilleur allié car elles vous obligent à trouver les réponses correctes.

2- Ne pas tomber dans les illusions de la perfection

Lorsque vous lisez un article et que vous considérez qu’il est facile, votre sentiment fait partie de l'illusion de la perfection qui ne va vous causer que des ennuis. Imaginez un instant que vous êtes dans un aéroport et que vous essayez de vous rappeler l’entrée où vous allez attendre votre vol vers Chicago. Vous regardez dans les écrans de l’aéroport et vous trouverez qu’il s’agit de l’entrée no B44. Vous vous dites que c’est le no B44 et que c’est un no simple à retenir. Après cela, vous marchez et vous vous rendez compte que le no de l’entrée est loin et vous cherchez votre téléphone mais vous oubliez à l’instant même dans quelle direction vous partez.

L’alternative : vous allez lire le no de l’entrée, puis vous vous éloignez de l'écran et vous vous demandez quel était le no de l’entrée ? Si vous arrivez à vous rappeler qu'il s’agit du no B44, alors vous pouvez y aller.

3- Reliez les nouvelles connaissances aux anciennes

Selon les deux auteurs du livre Pour mieux mémoriser : la science de l’apprentissage réussi « A chaque fois que vous êtes en mesure d'établir un lien entre les connaissances nouvelles que vous apprenez avec les précédentes connaissances acquises, vous serez capable d’assimiler efficacement les nouvelles connaissances que vous avez apprises ». Alors, lorsque vous réussissez à faire une connexion entre les nouveaux sujets dans le cadre de votre réseau de connaissances acquises, cela revient à dire que vous vous intéressez aux détails.

Il s’agit là d’une très bonne méthode qui permet d’apprendre. Il suffit de chercher des exemples concrets de tout ce que vous avez appris. Par exemple, si vous venez d'apprendre des rimes et de la poésie, vous pouvez lire les poèmes qui contiennent le genre de rimes que vous avez appris. Aussi, si vous avez étudié le processus de transfert de la chaleur, vous pouvez penser à la manière qui permet à la chaleur de se déplacer d'une tasse de chocolat à vos mains au cours d’une journée d’hiver froide.

4- Plus de méditation et de réflexion

Observer et contempler ce que vous avez réalisé est aussi bénéfique. En fait, les résultats d’une étude réalisée à la faculté des affaires de Harvard, a démontré que les performances des fonctionnaires, qui ont été récemment recrutés dans un service de la clientèle, étaient supérieurs à 22.8% que le groupe de fonctionnaires précédents. Les nouveaux fonctionnaires passaient, en fait, 15 minutes pour observer les travaux qu’ils ont accomplis et pour rédiger un rapport à la fin de la journée.

Selon le professeur Francesca Gino : «Lorsque les gens ont l'occasion d’observer et de contempler, cela leur permet de tester une expérience, ce qui augmente leur propre compétence ». Et d’ajouter que « Ils se sentent plus confiants lorsqu’ils accomplissent des tâches. En conséquence, ils mettent plus d'efforts dans ce qu'ils font et ce qu'ils apprennent ».

Il peut nous sembler que la méditation est une perte de temps et conduit à moins de travail, mais en fait elle conduit à réaliser plus de tâches.

Retour à l'accueil