5 techniques efficaces pour améliorer sa lecture en arabe5 techniques efficaces pour améliorer sa lecture en arabe5 techniques efficaces pour améliorer sa lecture en arabe

5 techniques efficaces pour améliorer sa lecture en arabe

(NB: Retrouvez désormais ce blog sur: blog.almodaris.com)

Marhaban mes ami(e)s مَرْحَباً بِكُمْ أَصْدِقَائِي وَ صَدِيقَاتِي

J'espère que vous allez bien.

Aujourd’hui, j’aimerai partager avec vous les techniques et les astuces que vous pouvez suivre afin de mieux améliorer votre lecture en langue arabe.

Tout d’abord, ce qu’il faut retenir c’est que la lecture des mots en arabe est relativement simple. En fait, dans la langue arabe, « on lit ce que l’on écrit et on écrit ce que l’on lit ». Ainsi, sur le plan de l’écriture et de la lecture, l’arabe parait plus simple (et logique) que le français ou l’anglais. De ce fait, je viens de déconstruire à travers ce que je viens de dire à l’instant, ce « préjugé » top véhiculé qui dit que l’arabe est une langue trop compliquée. Cela est totalement faux, car l’arabe est plus simple à lire que le français et l’anglais. J’insiste la –dessus, car il existe pas mal de mots en français et surtout en anglais, dont la prononciation ne correspondent jamais aux lettres dont sont composés les mots. A titre d’exemple, en français, les mots : oignon (la « réforme de l’orthographe en français » a, d’ailleurs, pensé changer l’orthographe de ce mot pour qu’il soit désormais écrit « ognon » ce qui est plus logique car il correspondrait à ce que l’on prononcera), femme…etc.

1 Faites la liaison dans vos lecture

La liaison entre deux mots qui se suivent est recommandée dans toute bonne lecture. A ce propos, en arabe, la maîtrise des « lettres solaires » et des « lettres lunaires » est important à ce sujet.

Vous pouvez trouver plus de détails sur les « lettres lunaires » et les « lettres lunaires » dans « Apprendre la Grammaire et la Conjugaison arabes »

2 Faite attention à la prononciation de certains mots qui se prononce avec une prolongation que l’on ne devine pas dans le mot écrit. En fait, il existe en arabe, au maximum une dizaine de mots que l’on prononce avec une prolongation qui n’apparait, pourtant, pas dans le mot. A titre d’exemple les mots suivants :لَكِنْ ، هَذَا ، هَذِهِ ، هَكَذَا

3 Respecter les ponctuations. Marquez un temps d’arrêt à chaque virgule ou à chaque point entre deux phrases, permet d’ « aéré » votre lecture et rend le texte plus beau à entendre.

Sachez que la construction des phrases en arabe est relativement longue. Cela est surtout vrai si l’on compare l’arabe avec le français et même l’anglais. Donc, il faut avoir le « long souffle » et une « longue haleine » pour pouvoir lire les phrases en arabe. Cette « caractéristique » de la formulation longue de la langue arabe est, à mon sens, due principalement à l’aspect « poétique » de cette langue qui requiert que l’on « manie » la langue à l’infini car l’on aime « travailler » cette langue au maximum.

4 Se procurer un (des) audio book (s), qui vous permettent d’écouter un texte (des textes) et suivre la lecture en ayant le texte écrit sous les yeux. Cette technique stimulera votre écoute. Mais, il faut dire qu’il faut être patient, c’est-à-dire qu’il faut laisser le temps faire sa magie. En fait, instaurer une habitude qui consiste à écouter chaque jour, au moins ½ heure de lecture (pendant votre sieste, quand vous prenez votre café ou votre thé du soir, avant de se coucher…).

5 Ecouter, écouter et écouter. Il s’agit d’une des meilleures techniques qui permet de travailler son écoute mais aussi de travailler sa compréhension.Vous pouvez écouter des chaines radiophoniques ou de TV arabes (comme, par exemple, BBC arabic, Rmc dowaliyya, al-jazeera ou ….).

Retour à l'accueil