Voyage au bout de la calligraphie arabeVoyage au bout de la calligraphie arabe
Voyage au bout de la calligraphie arabeVoyage au bout de la calligraphie arabe

(NB: Retrouvez désormais ce blog sur: blog.almodaris.com)

La calligraphie arabe est cet art de la belle écriture. Elle n’est pas seulement une belle écriture mais elle aussi une traduction d’une grande tradition et surtout le reflet d’une spiritualité. En effet, la calligraphie arabe porte en elle l’histoire d’une dimension liée à la religion et à la spiritualité. D’ailleurs, la calligraphie arabe a connu une formidable évolution avec l’expansion de l’Islam. Ainsi, une multitude de styles de calligraphies ont vu le jour dans tous les territoires qui se sont convertis à la religion musulmane. Ce qu’il faut savoir, à ce propos, c’est que le Calame qui est l’outil d’écriture dans la calligraphie a une grande symbolique dans la religion musulmane qui a donné un grand souffle à la calligraphie arabe durant toute son histoire.

La calligraphie arabe a connu ses grands maîtres qui ont innové en matière de styles et plusieurs écoles ont vu le jour dans pratiquement tous les territoires dans lesquels l’islam a été répandu.

La calligraphie arabe séduit et charme plus d’un. En effet, elle n’attire pas seulement l’attention des arabophone qui savent lire et écrire l'arabe mais aussi les non arabophones qui restent ébahi(e)s devant les tableaux représentants de beaux styles de la calligraphie arabe.

La spiritualité comme dimension capitale de la calligraphie arabe

L’écriture revêt une importance capitale dans l’islam. Le Coran fait, d’ailleurs, une place importante à l’acte de lire et d’écrire. La première sourate du Coran qui a été révélée au Prophète Mohammad (Que la Paix et le Salut de Dieu Soient sur lui) invoquait la lecture et l’écriture : « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé/ qui a créé l’Homme d’une adhérence. / Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble /qui a enseigné par la plume [le calame] /a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas. » (Sourate Al-Alaq {L'adhérence}, Versets de 1 à 5).

La calligraphie arabe a, d’ailleurs, connu un grand développement avec l’avènement de l’Islam et surtout avec son expansion. En effet, les représentations des figures humaines sont interdites dans la religion musulmane, alors toute l’attention est portée sur la contemplation de la Parole de Dieu.

Ainsi la calligraphie trouve un terrain riche dans les versets du Coran et son intérêt se centrera sur les enseignements de l’Islam.

La calligraphie arabe reflète une symbolique spirituelle et religieuse liée aux significations de la Parole divine. En effet, elle interpelle l’âme et la conscience du croyant. C’est, en fait, un appel à contempler les Paroles de Dieu avec son âme, son esprit, son intelligence et sa raison. Bref, un appel à se rapprocher de Créateur, un appel à l’Amour de Dieu.

La calligraphie, en islam, porte une charge symbolique très forte à la Parole divine car elle invite à la réflexion sur les textes coranique. La calligraphie peut, ainsi, considérée dans l’Islam comme ayant une approche de contemplation et porte un aspect lié à la foi et à la croyance.

Les grands maîtres de la calligraphie arabe

La calligraphie arabe a connu son âge d’or du 8e au 13e siècle. Cette période a, d’ailleurs, coïncidé avec le rayonnement de la civilisation musulmane. Une école a même été créée qui a joué un rôle considérable dans l’évolution des différents styles de calligraphie. Il s’agit de l’école de Bagdad.

Trois grands maîtres ont influencé la calligraphie arabe durant cette période. Il s’agit :

  1. Ibn Muqla, c’est le maître qui a codifié les proportions et qui a défini les écritures de base de la calligraphie arabe. Sa contribution dans le développement de la calligraphie arabe est très importante. C’est pour cette raison, d’ailleurs, qu’on le surnommait le prince des calligraphes.
  2. Ibn al-bawwâb c’est le maître qui a introduit la configuration des images dans la calligraphie arabe. sa contribution est originale car elle donnait une autre dimension à la calligraphie arabe.
  3. Yâqût al-Musta’simî c’est le maître qui a contribué à la formalisation des six styles de la calligraphie arabe, comme il a introduit des modifications sur le style appelé Naskh.

Les styles les plus connus de la calligraphie arabe

La calligraphie arabe regorge de styles et de techniques d’écriture. En effet, une multitude de styles de la calligraphie arabe ont émergé dans tous les différents pays musulmans. Les styles de calligraphie arabe les plus connus à travers tous les pays musulmans sont :

  1. Le style Kûffi est le style de calligraphie arabe le plus ancien. Il est ainsi appelé car il a été développé par les calligraphes de Kûffa, un territoire qui dépendait de Bagdad.
  2. Le style Naskh est aussi un style ancien. il est surtout répandu dans le monde arabe. Le Coran est d'ailleurs, écrit avec le style Naskh. Ce style a inspiré un autre style très élégant répandu au Pakistan et en Iran qui est le style Nastaliq.
  3. Le style Thuluth . Ce style de calligraphie représente une sorte d’écriture monumentale qui est utilisé par les calligraphes pour décorer les ouvrages et les manuscrits.
  4. Le style Maghribi ou Maghéribi est un style de calligraphie propre au Maghreb. Il est proche du style de la calligraphie kûffi dont il est issu mais il s’en distingue par ses courbes ouvertes et par la finesse des lignes qui le composent.
  5. Le style Fârissi ou style farsi est un style de calligraphie propre à la Perse (actuelle Iran). Ce style de calligraphie arabe se caractérise par son élégance et par la légèreté de l’écriture employée. Ce style de calligraphie arabe est surtout utilisé dans les recueils de poésies et dans les ouvrages de littérature.
Retour à l'accueil